Archives du mot-clé La Roque d’Anthéron

Florent Boffard, le chant des mo­der­nes

Le pianiste Florent Boffard


Chopin, Barcarolle opus 60. Berg, Sonate opus 1. Boulez, Sonate n ° 3 Formant 3. Janáček, Sonate 1.X.1905. Chopin, Préludes opus 28 (n° 17 à 24).


Au pro­gram­me du ré­ci­tal don­né au tem­ple de Lourmarin1 par le pia­nis­te Florent Boffard : le ly­ris­me d’hier et com­ment il dif­fu­se dans la mo­der­ni­té d’aujourd’hui. Intense tra­ver­sée d’un mon­de so­no­re den­se, mou­vant et fra­gi­le, com­me ani­mée par le feu sous la gla­ce.

La mu­si­que d’aujourd’hui et ses com­po­si­teurs, Florent Boffard les connaît sur le bout des doigts. Le pia­no d’hier aus­si. Et sa­voir in­vi­ter la fa­mi­lia­ri­té de l’un dans la com­plexi­té des au­tres est l’un des dons de cet ar­tis­te qui tra­ver­se constam­ment le mi­roir en­tre l’enfant émer­veillé et le conteur évi­dent de cho­ses qui ne le sont pas. En confron­tant en cer­cles concen­tri­ques le pia­no d’un Chopin qu’on croit connaî­tre par cœur à la li­gnée des mo­der­nes – Janacek, Berg et Boulez – il choi­sit, au-de­là de la dé­fen­se d’un ré­per­toi­re mé­con­nu si­non mal ai­mé, de tra­mer les fils et les mo­tifs de mu­si­ques dont on n’entendait pas au­tant les cor­res­pon­dan­ces.  Continuer la lec­tu­re de Florent Boffard, le chant des mo­der­nes 


  1. Récital Florent Boffard à Lourmarin, le 11 août 2015, dans le ca­dre du fes­ti­val in­ter­na­tio­nal de pia­no de La Roque d’Anthéron 

Bruce Brubaker, Glass Piano

Récital Bruce Brubaker, abbaye de Silvacane


Programme du ré­ci­tal :
Philip Glass. Metamorphosis n° 2 et n° 1. Études n° 4, n° 2 et n° 5. Mad Rush. Opening. Evening Song (ex­trait de Satyagraha).


Il y a des mu­si­ques qui ra­con­tent des his­toi­res, d’autres qui ou­vrent des es­pa­ces – cel­le de Philip Glass sous les doigts de Bruce Brubaker re­lè­ve­rait plu­tôt de l’instant sus­pen­du. C’était au cloî­tre de l’abbaye de Silvacane, dans le ca­dre du fes­ti­val de La Roque d’Anthéron1.

Phi­lip Glass est de ces com­po­si­teurs contem­po­rains ado­rés, en­tre au­tres, par ceux qui n’aiment pas la mu­si­que di­te contem­po­rai­ne – oreilles Louis-Philippe et “néos” y com­pris. Ce qui fait quel­que part mau­vais gen­re et en­traî­ne ip­so fac­to les ré­ti­cen­ces du sé­riel au­di­teur et du chas­seur spec­tral. Or le com­po­si­teur ne mé­ri­te ni cet ex­cès d’honneur ni cet­te in­di­gni­té. Sa mu­si­que – qu’on la di­se ré­pé­ti­ti­ve, mi­ni­ma­le, post- ou ce qu’on veut – vaut plus et mieux, sur­tout lorsqu’elle pas­se par le cla­vier de Bruce Brubaker. Continuer la lec­tu­re de Bruce Brubaker, Glass Piano 


  1. Récital Bruce Brubaker, fes­ti­val in­ter­na­tio­nal de pia­no de La Roque d’Anthéron, le 1er août 2015 au cloî­tre de l’abbaye de Silvacane