Paysages carnivores

Paysage carnivore #4
Pay­sage car­ni­vore #4

Mïrka Lugo­si porte le nom du plus fan­tasque des Dra­cu­la du ciné­ma. Elle est elle-même née dans les Car­pates… Coïn­ci­dence ou pas, son œuvre, qui va tra­ver­ser l’année au Cube1, est à mi-che­min entre le royaume d’ici et celui de là-bas. Le là-bas de l’envers du décor, des espaces ambi­gus, de l’inquiétante étran­ge­té. Ses der­nières pho­to­gra­phies, prises lors d’une rési­dence au Pays Basque puis recom­po­sées comme des pein­tures, observent le pay­sage comme un pas­sage, la nature comme un englou­tis­se­ment, l’exposition comme une dévo­ra­tion. Expli­ci­te­ment, Mïr­ka Lugo­si fait réfé­rence au Voyage sen­ti­men­tal à tra­vers la France et l’Italie de Law­rence Sterne, lequel inven­tait au milieu du XVIIIe siècle l’excursion au delà des appa­rences. L’amateur de pho­to­gra­phie contem­po­raine peut aus­si pen­ser aux mor­ceaux de nature décom­po­sés de Gre­go­ry Crewd­son et, pour en reve­nir au ciné­ma de cau­che­mar, le ciné­phile ima­gi­na­tif au Blue Vel­vet de David Lynch. Bref, une fan­tas­tique expo­si­tion qui est aus­si expo­si­tion fan­tas­tique.


Paru dans HDS.mag n° 38, novembre-décembre 2014.


  1. Le Cube, centre de créa­tion numé­rique, Issy-les-Mou­li­neaux, jusqu’au 25 juillet 2015