Étiquette et protocole

Sa vague et l'écume
Sa vague et l’écume

Habi­tué des pri­meurs et des gale­ries des parages, Chaix est un drôle de cas sur lequel on est en droit de se pen­cher. Son éti­quette, c’est l’art du second degré illus­tré par les minus­cules auto­col­lants de fruits et légumes récol­tés chez les mar­chands des quatre sai­sons. Son pro­to­cole, la thé­sau­ri­sa­tion colo­rée des gom­mettes puis la redis­tri­bu­tion des richesses sous la forme de col­lages très pop art qui appar­tiennent aux domaines de l’hommage lit­té­raire, du clin d’œil culti­vé et du mani­feste far­fe­lu. Parce que les œuvres de Chaix ne sont pas en toc, elles relèvent d’un TOC, appa­rem­ment sous contrôle, qui s’expose dans la joie ! À l’étage de l’exposition1, une soixan­taine de frag­ments de Têtes gale­rie, d’enluminures rim­bal­diennes et d’estampes vita­mi­nées. Au rez-de-chaus­sée, une incroyable ins­tal­la­tion d’agrandissements du Legu­frux Pan­op­ti­cus II, livre-objet-fresque en quatre-vingt dix-neuf par­ties que l’auteur se fera un plai­sir de déplier lors d’une séance de signa­ture.


Paru dans HDS.mag n° 38, novembre-décembre 2014.


  1. Chaix, Mai­son des arts de Bagneux, jusqu’au 19 décembre 2014