Archives du mot-clé Théâtre

L’abus roi !

Ubu RoiLa com­pa­gnie des Dra­ma­ti­cules tient rési­dence pour trois ans au théâtre de Châ­tillon. Et ce n’est pas pour y faire du far­niente ! L’hiver der­nier, ils y créaient Affreux, bêtes et pédants – hila­rante plon­gée dans les des­sous de la vie cultu­relle – voi­ci qu’ils nous envoient l’Ubu roi de Jar­ry comme une claque en pleine figure. Après Richard III de Sha­kes­peare ou la Salo­mé de Wilde, le met­teur en scène Jéré­mie Le Louët raconte une nou­velle his­toire de monstres et d’abus, cruelle, bouf­fonne et délec­table.


Paru dans HDS.mag n° 38, novembre-décembre 2014.

Le pôle Sud de la marionnette

Hullu © ARTHUR BRAMAO
Hul­lu © ARTHUR BRAMAO

Le Mar de marionnettes, le TO du théâtre d’objet : quinzième édition du festival MarTO1 avec huit spectacles au programme dont deux créations, et la désormais mythique Nuit de la marionnette !

MarTO, c’est une his­toire de mani­pu­la­tion, de fils invi­sibles, d’ombres, de lumières et de monstres… Les comé­diens sont des figu­rines, des effi­gies, des pou­pées – voire des acces­soires, choses et bri­coles répon­dant de manière défi­ni­tive à la fameuse ques­tion du poète : oui, ici, les objets inani­més ont une âme !

Aux trois théâtres d’origine du pre­mier Mar­TO en l’an 2000 – Mala­koff, Fon­te­nay et Cla­mart – se sont peu à peu asso­ciés leurs « voi­sins for­mi­dables » de Châ­te­nay, Bagneux et Châ­tillon pour consti­tuer un pôle Sud de la marion­nette ; ce qui ne manque pas de sel pour une pra­tique où il ne faut pas être man­chot… Res­tons sérieux : l’affaire l’est même tant que le théâtre Jean-Arp de Cla­mart, l’un des pères fon­da­teurs de cette consti­tu­tion de la marion­nette et de l’objet, s’en est fait en quelque sorte une spé­cia­li­té – non exclu­sive – recon­nue depuis 2010 par un sta­tut de « scène conven­tion­née pour la marion­nette, le théâtre d’objets et autres formes mêlées ». Et s’engage chaque année dans un rituel noc­turne déme­su­ré : la Nuit de la marion­nette  !  Conti­nuer la lec­ture de Le pôle Sud de la marion­nette 


  1. du 21 novembre au 6 décembre 2014 dans les six théâtres par­te­naires du sud du dépar­te­ment des Hauts-de-Seine – www.festivalmarto.com 

Farid Bentaïeb

Co-créateur du festival MarTO, le directeur du théâtre Jean-Arp de Clamart nous invite1 à passer la nuit avec des marionnettes…

 La marion­nette est un art au royaume de la bri­cole. Ima­gi­nez un objet, immense ou minus­cule, posé là, inerte, et puis à un moment don­né le marion­net­tiste s’en empare, alors tout à coup quelque chose se met à vivre… C’est du théâtre extra­or­di­nai­re­ment émou­vant : on a plus encore qu’ailleurs l’impression de voir la chose naître, de com­prendre un petit peu mieux le miracle de la créa­tion.”

Silhouette impec­cable du dan­seur, regard acé­ré et voix pla­cée de l’acteur, Farid Ben­taïeb confesse un goût pour le théâtre géné­reux : voi­là un pro­fes­sion­nel qui aime l’art et les gens ! Cela com­mence par la décou­verte des textes durant la sco­la­ri­té, puis viennent les pre­mières émo­tions de spec­ta­teur : Kol­tès-Ché­reau aux Aman­diers de Nan­terre – « d’ailleurs la reprise dix ans plus tard de Dans la Soli­tude des champs de coton avec Pas­cal Greg­go­ry et Patrice Ché­reau est le plus beau sou­ve­nir de spec­tacle de ma vie ! » – aus­si bien que la repré­sen­ta­tion mal­adroite d’un Bar­bier de Séville vécue sous un préau de col­lège presque comme une expé­rience sen­suelle. « Même si ce n’était pas ter­rible, il en reste quelque chose qui est du domaine de la trans­mis­sion. »  Conti­nuer la lec­ture de Farid Ben­taïeb 


  1. le 22 novembre 2014